Le Mystères sur la vie de Nostradamus

Nostradamus. De son vrai nom Michel de Nostredame, est né le 14 décembre 1503 à Saint-Rémy-de-Provence. Après des études de Lettres humaines à Avignon, il part à Montpellier, où il devient médecin à l'âge de 22 ans. En 1531, on trouve trace de lui à Agen. Il y devient père de deux enfants, qu'il perd rapidement, frappés par la peste. De 1540 à 1545, il voyage à travers la France puis est appelé à Aix pour tenter d'éradiquer la peste. Il y expérimente alors sa "pharmaceutie" à base de roses. En 1547, il revient définitivement s'installer à Salon-de-Provence et y restera jusqu'à sa mort, en 1566. Pendant ces 20 ans, quelques allers-retours en Italie lui font découvrir les vertus thérapeutiques de la confiture, qu'il contribue à diffuser en France.

 Osons le dire, La vie de Nostradamus ne fut pas un long fleuve tranquille et certains de ses biographes (son fils César) ont volontairement ou non brouillés les pistes. Si bien, qu'on le retrouve tantôt à Lyon, tantôt en Egypte (cette piste est crédible si l'on considère que tous les mystères de l'humanité s'y retrouve.

 

La drogue qui fait trembler le monde
 
Vers 1547, Nostradamus (Michel de Nostredame) se passionne conjointement pour l'astrologie et l'automédication. Il publiera des calendriers basés sur ses propres analyses astrales. Pour soigner sa vue, il va prendre une plante : épervière, qui va lui procurer des alucinations. C'est en utilisant ces adjuvants, que Norstradamus va "voyager dans le temps" et rédiger ses "Centuries"... les très connus vers dont le premier volume sera publié en 1555... Le Nostradamus est né!
 
 
 
Une crédibilité naissante

Rapidement, Nostradamus devient célèbre, la reine Catherine de Médicis en fera l'astrologue de la cour et le médecin particulier de la famille royale.

Un évènement va cependant assuré sa gloire : la mort du Prince Henri II ! Une mort prédite par Nostradamus dans ce quatrain :"Le jeune lion vaincra le vieux / Dans la lice martiale en duel singulier / Il lui crèvera les yeux, la tête protégée par un heaume en or / Après deux combats, une dernière joute, puis il mourra d'une mort cruelle". Nostradamus aurait donc tapé dans le mil.

Il faut dire que les gens de l'époque voue une sorte de fascination pour toutes sortes de prédictions, avec une crainte particulière pour les fléaux apocalyptiques (et oui déjà). La Peste, les guerres, la crainte d'une invasion barbare (les turcs terrifiaient l'europe) l"époque est propice à l'annonce des mauvaises nouvelles (plus facile à prévoir) 

Ayant une méfiance (logique) de l'église, ces écrits seront péniblement accessibles au public. De plus il rendra ces prévisions vagues et obscures afin de s'éviter tout reproche. Il devra même fuire à plusieurs reprises l'inquisition. Ce qui rendra l'astrologue encore plus méfiant... Il abusera notamment d'anagrammes pas toujours simple à comprendre

Devenu une célébrité grâce à ces prohéties, Nostradamus est pourtant également fortement critiqué. Il est régulièrement critiqué par les apothicaires qui estimaient qu'il lui faisait concurence avec ces pommades. Ces amis le traitait également d'idiot ou de sot 

Il faut savoir qu'avec le temps, des centaines, voir des millers de traductions des Centuries se sont répendies dans le monde. Ces traductions, pas toujours authentiques, on également ajouté à une légende naissante, une réputation d'exatidue pas toujours méritées. Ainsi on attribura des Quatrains à Nostradamus sans pour autant être certains qu'il en était vraiment le père. On se souviendra de la fausses prohéties concernant le 11 septembre 2001
 

Pour Jean-Charles de Fontbrune, spécialiste français de Nostradamus, dont l'ouvrage, "Nostradamus, historien et prophète", s'est écoulé à plusieurs millions d'exemplaires à travers le monde, les quatrains de Nostradamus recèlent de prévisions véritablement exactes pour ceux qui "se détachent de tout préjugé personnel". Le "prophète" de Salon-de-Provence aurait ainsi prévu plusieurs grands événements de l'Histoire française et européenne : l'arrestation de Louis XVI à Varennes, le règne de Napoléon Ier ("Un empereur naîstra près d'Italie / Qu'à l'empire sera vendu bien cher / Diront avec quels gens il se rallie / Qu'on trouvera moins prince que boucher"), la guerre de 1870, l'arrivée d'Hitler au pouvoir en Allemagne. Jean-Charles de Fontbrune accrédite aussi la thèse selon laquelle Nostradamus prédit dès 1555 la chute de la monarchie en France. Seul bémol : le terme "monarchie" ne serait pas explicitement employé.... (source les mystères de l'humanité)

 

Alors Nastradamus voyant ou arnaqueur? Ni l'un ni l'autre à mon sens. Il faut voir en cette homme le désir de l'homme de connaître son futur et son esprit de persuasion. L'Esprit ne voit que ce qu'il veut voir... Les Quatrains de Nostradamus sont tellements vagues, que toutes les interpretations sont possibles. Comme Dieu, Saint Nicolas, le père Noel ou la victoire des Diables rouges à la prochaine coupe du monde, il appartient à chacun de croire ou non en ces prophéties, celle-ci, on un mérite: celui de faire réfléchir et de troubler, après plus de 500 ans, ce n'est déjà pas si mal....